Francais  Anglais

Pierre Bergé

 

Pierre Bergé est né le 14 novembre 1930 à l’Ile d’Oléron, d’une mère institutrice et d’un père fonctionnaire des finances.

 

Il s’intéresse très jeune à la littérature, arrive à Paris en 1948 et devient courtier en éditions originales. Il fréquente Mac Orlan, Cocteau – dont il est aujourd’hui titulaire du droit moral sur l’œuvre – Aragon, Camus, Sartre, Breton. Il rencontre en 1950 le peintre Bernard Buffet, dont il devient le compagnon et accompagne la carrière pendant huit ans, et Jean Giono qui occupera dans sa vie une place très importante.

 

En 1958, il rencontre Yves Saint Laurent, avec qui il fonde la maison de couture Yves Saint Laurent en 1961, et qu'il dirige jusqu’en 2002. Il est élu président de la Chambre syndicale du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode en 1973, et crée en 1986 l’Institut Français de la Mode, centre de formation et d’expertise des professionnels de la mode et du textile, dont il assure toujours la présidence. Pierre Bergé est aujourd’hui président de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, reconnue d’utilité publique en 2002, dont les missions sont la conservation de l’œuvre d’Yves Saint Laurent, l’organisation d’expositions et le soutien d’activités culturelles et éducatives.

 

Passionné de théâtre et d’opéra, Pierre Bergé rachète en 1977 le théâtre de l’Athénée – Louis Jouvet, qu’il dirige jusqu’en 1982, avant de le céder à l’Etat. Il crée sous les combles une petite salle conçue par Jacques Grange baptisée du nom de Christian Bérard, et consacrée au théâtre d’essai. Sous sa direction, le théâtre alterne les pièces classiques avec la découverte de nouveaux talents. Il programme, avec Danièle Cattand, les Lundis musicaux de l’Athénéeoù se succèdent les plus grandes voix du monde jusqu’en 1989. Pierre Bergé produit des spectacles de Peter Shaffer, Antoine Vitez, Claude Régy, Marguerite Duras, Peter Brook, Robert Wilson et des concerts de John Cage et Philip Glass. Il est nommé en 1988 président des Opéras de Paris (dont l’Opéra Bastille qu’il ouvrira un an plus tard), poste qu’il conserve jusqu’en 1994, avant d’en devenir président d’honneur.

 

 

« Pour mécéner, il faut aimer » : nommé Grand Mécène des Arts et de la Culture en 2001, Pierre Bergé soutient des projets de cœur, comme l’acquisition du tableau Saint Thomas à la pique de Georges de La Tour par le Musée du Louvre en 1988, la rénovation de deux salles de la National Gallery à Londres en 1998, qui portent le nom d’Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé, la rénovation et les aménagements intérieurs des collections historiques du Musée national d’art moderne – Centre Pompidou en 1999 ou l’exposition Picasso Erotique au Jeu de Paume à Paris en 2001. Il préside le Cercle des Amis du Ring, créé à l’occasion de la présentation du cycle wagnérien à l’Opéra national de Paris en 2010-2011. Pierre Bergé est le mécène principal de la carte banche Les visages et les corps, donnée à Patrice Chéreau par le Musée du Louvre en 2010, et préside la même année le Festival Normandie Impressionniste.

 

Au fil des ans, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent constituent une des plus belles collections d’œuvres d’art qui sera vendue en 2009 au Grand Palais pour un montant de près de 375 millions d’euros, destinés en partie à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent et à la recherche contre le SIDA. Dès 1994, Pierre Bergé crée, avec Line Renaud, Ensemble contre le SIDA, qui prendra ensuite le nom de Sidaction, et dont il assure la présidence. Le Fonds de dotation Pierre Bergé, qui voit le jour en 2009, inscrit la lutte contre le SIDA dans la durée en versant deux millions d’euros par ans pendant 5 ans. Pierre Bergé soutient par ailleurs activement des associations comme Act’up Paris et SOS Racisme.

 

Militant dès sa jeunesse, Pierre Bergé participe au mouvement « Citoyens du monde » de Garry Davis. Il rencontre François Mitterrand en 1984 avec qui il se lie d’amitié, et crée le magazine Globe en 1988, qui soutient sa candidature à l’élection présidentielle. Il fonde en 1990, avec Jacques Rosselin, Courrier International puis le magazine gay Têtu en 1995. C’est en 2010, en association avec Xavier Niel et Matthieu Pigasse, que Pierre Bergé devient actionnaire majoritaire du Groupe Le Monde. Il est nommé président du Conseil de surveillance.

 

Pierre Bergé est l’auteur de nombreux ouvrages dont Inventaire Mitterrand (Stock, 1991), Les jours s’en vont je demeure (Gallimard, 2003), l’Album Cocteau (La Pléiade, Gallimard, 2006), Lettres à Yves (Gallimard, 2010) ou Yves Saint Laurent : une passion marocaine (Editions de La Martinière, 2010).

 

Après l’ouverture de la Maison Cocteau à Milly-la-Forêt en juin 2010, organisée par le Comité Cocteau dont Pierre Bergé assure la présidence, il engage en 2011 le projet de restauration de la Maison Zola à Médan et la création du Musée Alfred Dreyfus par l’Association Maison Zola – Musée Dreyfus dont il est également le président.

 

En 2014, Pierre Bergé décide que deux musées Yves Saint Laurent verront le jour en 2017 sur deux continents différents, à Paris et à Marrakech. Le projet parisien occupera le bâtiment de l’ancienne maison de couture du 5 avenue Marceau où siège depuis 2004 la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent. Quant au musée de Marrakech, dont la construction est confiée aux architectes de Studio KO, il sera situé rue Yves Saint Laurent non loin de l’entrée du Jardin Majorelle.

 

Télécharger les repères chronologiques de Pierre Bergé

en cliquant ici.

© Serge Tanet / Service Communication Université Lyon 2



© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent  |  Mentions légales  |  Conception 2exVia avec MasterEdit®

© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent